#Défi Semaine 2: Rôle de l’agent immobilier, rien n’est impossible et garder le cap!

 

Bonjour à toi avec qui je partage ce défi !

En effet, je me suis lancé un défi pour atteindre l’indépendance financière , une première marche à franchir pour réussir et réaliser mes rêves. Objectif: Gagner 3400 euros/mois de revenus passifs, en tout cas autre que mon salaire à partir de décembre 2020. Je partage également tous les leviers que j’ai mis en œuvre pour réussir cet objectif.

Si tu tombes sur ce post, je t’invite à cliquez ici Défi revenu passif et lire mon article qui explique toutes les règles en détail.

Alors parlons des résultats:

– Dettes:  pour le moment rien de nouveau, je n’ai pas eu de rentrée d’argent qui me permettrait de réduire un peu mes dettes! Cela va évoluer très rapidement en Juin. Winking smile Hé oui, j’ai de bonnes nouvelles à partager cette semaine. Je songe pour la semaine prochaine à faire quelque chose de plus visuel pour partager mes résultats. Ce sera beaucoup plus fun.

– Immobilier: Alors là, GRANDE nouvelle, le vendeur a accepté notre offre d’achat pour l’appartement au Puy-en-Velay! Et on va signer le compromis le 10 juin. Je ferais un article sur le sujet pour vous détailler le projet, mais je voudrais que cet appartement soit loué en colocation et prêt en septembre. Toute ma semaine a tourné autour de ce projet! Pour pouvoir continuer à investir dans le futur, j’ai choisi de vendre mon appartement de Lyon. Et cette semaine, j’ai eu la date du compromis de vente qui sera le 5 juin. C’est pourquoi cette semaine, sur mon objectif immobilier, il y a pas mal de mouvement et tant mieux!

– Bourse: Le prix de mes actions remontent, mais les dividendes ont été réduit de plus de la moitié entre les prévisions que les sociétés souhaitent donner et ce qu’elles vont faire réellement. Donc après avoir pleuré un petit coup, je vais réfléchir aux leviers que j’ai.

– Crowdlending/ Crowdfunding: J’ai trouvé un projet immobilier à financer avec une rentabilité de 10% en 12 mois. Donc je vais voir dans quelle mesure je peux investir dedans. Ce type d’investissement est pratique parce qu’on peut investir à partir de petits montants.

 

1 ère leçon: Un bon agent immobilier et votre projet peut pulser!

 

Cette semaine, je dois rendre grâce à une équipe immobilière de choc. Je n’avais pas forcément d’avis sur les agents immobiliers liés aux investissements immo, mais je dois bien dire que celui-ci a tout déboîté. Et quand on peut s’entourer de personnes aussi efficace tout devient possible !

Petit retour en arrière mais c’est lui qui m’a conseillé des artisans de confiance et qui les a briefés pour qu’ils soient rapides et à un prix acceptable. J’ai fait contrôlé les devis une fois reçu par des personnes que je connais, ils m’ont confirmé que tout était conforme et que c’était un prix canon. Donc je ne sais pas ce qu’il leur a promis, mais c’est très bien pour moi. Afin que je puisse faire venir les artisans facilement, l’agence m’a permis de garder les clés quelques jours.

Photo by Sylvie Tittel on Unsplash

De plus, il m’a aidé à trouver des solutions pour trouver des solutions d’aménagement dans l’appartement, il a pris du temps pour regarder mes plans une fois dessinés. L’agent immobilier a fait jouer ses relations pour avoir un rendez-vous rapide chez le notaire, mais aussi pour récupérer les documents du syndic très rapidement.

Je vais résumer, en 1 mois, depuis la visite de l’appartement le 11 mai. J’ai

– Des devis des principales dépenses de mon budget travaux

– Une offre d’achat qui a été accepté

– Un rendez-vous chez le notaire

– L’étude de financement réalisé par mon banquier qui lui aussi est prêt

– Des artisans prêts à intervenir car le délai est court

– Une architecte qui pourra prendre le relais si jamais je dois retourner travailler avant fin juin

Je parlais de l’importance des relations dans mon article de la semaine dernière Défi semaine 1, ce projet illustre vraiment la puissance d’un bon réseau! Mais l’agent immobilier a été déterminant. Maintenant “il n’y a plus qu’à” avancer (=> Le travail ne fait que commencer!) dans la procédure et faire les travaux.

 

2 ème leçon: C’est pas parce qu’on te dit que c’est impossible qu’il faut abandonner!

Photo by Anne Nygård on Unsplash

Cette semaine, mon cœur a eu des hauts et des bas ! Entre les conseils du notaire qui se doit d’être la force obscure qui te rappelle les risques à prendre pour réaliser ses projets et les proches qui te disent “mon dieu” mais c’est quoi cet appartement. Ou encore tu reprends quand le travail et est-ce que tu vas reprendre un jour?

Cette semaine, j’ai été assailli de pensées négatives… Et pourtant j’ai gardé la tête haute: “regardez ça va le faire”! Je me suis accrochée et j’ai cherché à chaque fois quelle solution je pouvais utiliser.

Un exemple: “Madame, vous ne pourrez pas démarrer les travaux tant que vous n’aurez pas signer l’acte définitif de vente et au mieux ce sera en fin juillet!” A ce moment là, je me suis mise en PLS.. Le délai est très court pour arriver à mettre l’appartement en location en septembre. Mais alors là, toute chance était perdue! Au final, après quelques recherches, si j’ai l’accord du vendeur et un transfert de propriété à partir du compromis, je peux démarrer!  Donc je suis en train de préparer toutes ces formalités pour les ajouter au compromis.

Il ne faut rien lâcher, si on tombe sur un caillou, c’est à nous de savoir si on veut l’utiliser comme un obstacle ou comme un outil !

 

3 ème leçon: Garder le contact !

 

Il est primordial que l’on soit proche de notre réseau.

Pour le projet immobilier, j’écris régulièrement à tout les acteurs du projet pour leur dire l’avancement du dossier et cela sert un peu de rappel. Les artisans sont au courant que j’ai l’accord du vendeur pour l’achat de l’appartement et je vais leur dire la date du compromis et quand je compte démarrer les travaux avec chacun d’entre eux. J’ai la notaire et l’agent immobilier quasiment 1 jour sur 2.

Le risque de ne pas être en contact avec tout le monde, c’est que nos interlocuteurs ne donnent pas notre projet en priorité. La deuxième raison et que l’on rassure et on montre notre sérieux. Une troisième raison est de rappeler les objectifs communs à nos interlocuteurs et la confiance mutuelle que l’on s’accorde.

Cependant attention à ne pas les harceler. Car cela risque d’éliminer l’effet positif d’une bonne communication.

 

La difficulté de la semaine:

 

Photo by Miguel Bruna on Unsplash

J’en ai parlé plus haut mais pour moi, cette semaine la difficulté c’était de garder le cap.

J’ai pu compté sur mon ami du défi amical pour puiser de sa motivation ! De voir ses avancées, ça m’a fait tellement chaud au cœur que sa joie est contagieuse m’a permis de garder la tête haute. Les amis sont une force, dès qu’on a un doute, il faut parler à des gens qui peuvent comprendre ce qu’on ressent et nous aider.

Les prochaines semaines vont vraiment être déterminantes et vont me demander beaucoup d’énergie encore! Mais c’est de la bonne énergie et ça me rend heureuse de faire tout ce que je fais en ce moment. Alors je vais bien en profiter!

 

N’hésites pas à laisser un commentaire si tu as des questions ou des remarques, je me ferais une joie de répondre.

Belle et bonne journée!

A bientôt et à ta réussite! Et n’oublies pas de déchaîner l’investisseur qui est en toi!

 

Marianne

Logo Renard

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :